Présenté par
  • Dépenses publiques : l'État jette-t-il notre argent par la fenêtre ?

    Emission du dimanche 09 février 2014 20:50

    Dépenses publiques : l'État jette-t-il notre argent par la fenêtre ?

    60 milliards d'euros d'économie sur les dépenses publiques en quatre ans ! C'est l'annonce fracassante faite récemment par François Hollande. Mais l'État est-il capable de se serrer à ce point la ceinture ? Que ce soit pour les grandes administrations, l'hôpital, les mairies ou les régions, la tendance générale ces dernières années est plutôt de dépenser toujours plus. Et du coup la pression fiscale est devenue maximale. Capital a enquêté sur ce qui coûte cher au contribuable : les 5 millions de fonctionnaires au statut protégé, certains services de l'État dépensiers et pourtant peu productifs ou bien encore les réalisations très coûteuses de certains élus.

    Fonctionnaires : des avantages qui coûtent chers
    C'est ce qui coûte le plus cher au contribuable : l'immense masse salariale des 5 millions de fonctionnaires. Une armée de serviteurs de l'État qui est bien difficile à réduire avec l'emploi garanti à vie ; un avantage qui remonte aux années 40. Si en moyenne les fonctionnaires ont des salaires équivalents à ceux du privé, ils bénéficient parfois de congés plus importants. Autre particularité, l'absentéisme : 12 jours par an chez les fonctionnaires contre 9 dans le privé. Au-delà des clichés et des idées reçues, enquête sur le véritable coût des fonctionnaires.
    Caroline Gauthier

    Quand la folie des grandeurs ruine le contribuable
    Autoroutes ou lignes TGV en série, stades ou salles de concert surdimensionnés : la France a le secret de ces grands projets pharaoniques qui engloutissent des milliards. Si la plupart de ces équipements s'avèrent utiles, certains surprennent par leur démesure et leurs factures très salées. Comment expliquer que des chantiers comme celui de la nouvelle salle philarmonique de Paris voient leur facture finale multipliée par 3 ? Plus délirant encore : quand des élus régionaux se piquent de vouloir leur TGV ou leur autoroute, cela peut conduire à de pures aberrations...Un tour de France édifiant des chantiers inutiles et ruineux !
    Emmanuelle Rota

    Agences de l'État : un discret puits sans fond
    Elles sont discrètes, ne font pas tellement parler d'elles mais engloutissent à elles-seules 20% du budget de l'État. Les agences de l'État, ce sont quelques grandes institutions comme Pôle Emploi ou Météo France mais ces dernières années elles se sont démultipliées. Connaissez-vous par exemple le FNPCA ou Fonds National de Promotion et de Communication de l'Artisanat, ou bien encore le CNDS, le Centre National de Développement du Sport ? Ces organismes, dont on peut parfois douter de l'utilité, s'additionnent et dépensent toujours plus. Enquête sur des institutions peu connues mais très voraces.
    Claire Oudinot

    500 000 fonctionnaires en moins : l'amère potion anglaise !
    Même Margaret Thatcher n'avait pas osé aller aussi loin ! Depuis quatre ans, la cure d'amaigrissement de l'État britannique est sans précédent. Pour réduire le déficit public, 500 000 emplois de fonctionnaires doivent être supprimés et l'administration doit économiser 95 milliards d'euros. Comment s'y prennent-ils ? Et dans quel état sont les services publics ? Capital a enquêté dans la municipalité de Trafford près de Manchester. Là-bas, ce sont dorénavant des bénévoles qui s'occupent de l´accueil au commissariat de police ou de l'entretien des espaces verts…
    Wendy Zbinden

    Réagissez

    _
     
     
    Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte m6.fr ou Facebook Connect