Présenté par
  • Comment l’hypnose agit-elle sur le corps et le cerveau ?

    Comment l’hypnose agit-elle sur le corps et le cerveau ?

    18/03/2011

    L'hypnose peut faire peur ou faire sourire mais elle reste toujours mystérieuse !
    E=M6 vous dévoile les secrets de l'hypnose.

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'hypnose est un état plus proche de l'éveil que du sommeil. Notre conscience est bien débranchée mais notre cerveau est en hyper éveil !
    C'est un état d'hyper éveil, d'hyper contrôle qui permet aux gens de mettre en communication des zones du cerveau qui n'ont pas l'habitude de communiquer habituellement et d'avoir des capacités supplémentaires par rapport à l'éveil simple.

    Cet état, nous le connaissons tous notamment quand nous sommes en voiture. On conduit, on écoute de la musique et notre esprit divague en pensant peut-être à nos prochaines vacances… puis, subitement, on se rend compte qu'on est arrivé à destination sans le moindre souvenir du trajet parcouru. Nous avons conduit sous hypnose.
    Notre psychisme s'est endormi mais nous sommes restés conscient. Notre cerveau et notre corps se sont mis en quelque sorte en mode automatique.

    Mais sachez que tout le monde n'est pas hypnotisable.
    En effet, la capacité à faire de l'hypnose est liée au lâcher prise. Certaines personnes lâchent prise facilement, font aisément du yoga ou de la méditation et d'autres, au contraire, vont devoir travailler plus dur pour obtenir le même résultat.
    Le « lâcher prise », c'est cette capacité, que tout le monde n'a pas, d'arrêter de penser et de se laisser aller. On est alors prêt à se laisser guider…

    Si l'hypnose est utilisée pour divertir, elle l'est aussi pour soigner comme pour arrêter de fumer. Comme pour l'hypnose dite de spectacle, elle ne fonctionne que si la personne est volontaire et a envie que cela marche.
    Dans le cadre de l'arrêt de la cigarette, le patient est volontaire et donc prêt à être conditionné.
    Le médecin va l'aider à se convaincre que la cigarette est un poison pour sa santé.
    Dans le cerveau d'une personne dépendante d'une substance, la perception du danger est restreinte. L'hypnose permet d'encrer dans la conscience du patient les effets négatifs de sa dépendance. Sa vision de la situation est plus nette.

    Comme pour tout travail d'hypnose, c'est le « lâcher prise » du patient qui garantit le résultat. Selon les statistiques, 40% des fumeurs seraient réceptifs à cette thérapie.

    L'hypnose a des utilités bien différentes mais il ne s'agit en aucun cas d'un tour de magie.


    Réagissez

    _
     
     
    Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte m6.fr ou Facebook Connect