Présenté par
  • Guide pratique du bonheur

    Image: 1/26
    • SOURIRE ET BONHEUR

      Guide pratique du bonheur

      M6
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      M6
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
       
    • Guide pratique du bonheur

      Dreamstime
    Crédit : M6
    Guide pratique du bonheur
    Sourire et bonheur :

    La théorie du feedback facial

    Le feedback facial vous connaissez ? C'est la théorie selon laquelle notre corps, et plus particulièrement les muscles de notre visage, envoient à notre cerveau des informations qu'il interprète comme source de renseignements. Si entendre la dernière blague à la mode au bureau pousse votre cerveau à activer vos zygomatiques, les muscles de votre visage qui sous-tendent le sourire vont à leur tour envoyer des informations au cerveau. Celui-ci les interprète alors de la manière suivante : “Si je suis en train de sourire, c'est que cela doit être drôle”.
    Sourire et bonheur :

    La théorie du feedback facial

    Le feedback facial vous connaissez ? C'est la théorie selon laquelle notre corps, et plus particulièrement les muscles de notre visage, envoient à notre cerveau des informations qu'il interprète comme source de renseignements. Si entendre la dernière blague à la mode au bureau pousse votre cerveau à activer vos zygomatiques, les muscles de votre visage qui sous-tendent le sourire vont à leur tour envoyer des informations au cerveau. Celui-ci les interprète alors de la manière suivante : “Si je suis en train de sourire, c'est que cela doit être drôle”.
    Je m'adonne à une passion/ je trouve un hobby

    Apprendre, développer de nouvelles capacités, se dépasser, c'est enthousiasmant et cela permet de lutter contre le stress.
    Je coupe mon portable

    Pour réapprendre à faire une seule chose à la fois. Le week-end ou le soir, je débranche (ou la télé, ou Internet).
    Je m'occupe de mes amis

    Organiser des dîners, être généreux de son temps et de son énergie, répondre en cas de besoin, écouter… de petites attentions qui rapportent gros en terme de bien-être.
    Je soigne mon couple, (Je “touche” mon partenaire)

    8 contacts physiques par jour sont nécessaires pour entretenir le couple, et 12 nous épanouissent, en provoquant dans le cerveau une décharge de substances comparable aux opiacées (opium).
    Je tiens un carnet de reconnaissance

    Tous les jours, noter 2 ou 3 bonnes raisons d'éprouver de la gratitude. Ou Je note 2 ou 3 moments dans la journée qui m'ont apporté du plaisir. Effet multiplicateur garanti !
    La diététique

    Apprendre à manger équilibré, choisir les aliments, cuisiner avec du goût et prendre plaisir à manger sont des atouts essentiels de notre santé.
    Manger mieux pour se sentir mieux, c'est prouvé ! Des recherches scientifiques récentes montrent que l'on peut améliorer l'humeur en optimisant son alimentation. L'objectif est de corriger les carences nutritionnelles qui font le lit de la dépression, de rééquilibrer les messagers chimiques du cerveau, et de réduire le stress et la fatigue.
    Le premier rendez-vous

    Organiser une sortie avec son partenaire comme si c'était le premier rendez-vous.

    Objectifs
    Renforcer les liens amoureux
    Améliorer son humeur
    Augmenter son estime de soi

    Déroulement
    Choisir un lieu de préférence nouveau pour tous les deux et invitez formellement votre partenaire en “rencard”.
    Mettez-vous en valeur. Travaillez votre look, votre maquillage. Sortez vos plus beaux vêtements !
    La clé du succès de cet exercice est d'essayer de “faire bonne impression”, d'essayer d'impressionner ou de séduire l'autre comme on le ferait avec un(e) inconnu(e). Ceci n'est pas un jeu de rôle. Ne faites pas semblant de ne pas vous connaître. Essayer simplement de faire bonne impression.
    Intéressez-vous à l'autre ; il y a peut-être des aspects de sa personne que vous ne connaissez pas encore tout à fait ? Les reproches sont interdits ! Vous ne le feriez pas à un premier rendez-vous...
    Ranger

    En éliminant les objets inutiles de sa maison, on diminue de 40% le temps de ménage, nous sommes ainsi moins angoissé et moins sollicité. Pour cela, un exercice simple existe : se désencombrer des objets en trop qu'il y a chez nous : les objets sentimentaux (stylos achetés à Tokyo), l'amas utile (la vis du meuble Ikea, un chargeur, un portable qui ne marche plus ), les vêtements soldés et qu'on ne met jamais, les objets préventifs (faire les courses et acheter en double, de peur de manquer ), “l'équipement aspirationnel” (la colle à céramique), les panoplies ( une taie d'oreiller sans la deuxième, des anciens rideaux). Ranger et nous désencombrer nous donne l'impression d'un nouveau départ. Cela est un exercice recommandé en cas de changement difficile à vivre.
    Je modifie mon itinéraire

    Changer de chemin pour aller travailler introduit une nouveauté qui développe la curiosité, fait voir les choses autrement.
    3 choses bien par jour

    La reconnaissance est l'un des concepts-clés généraux de la psychologie positive et cet exercice est un moyen simple et efficace pour cultiver la gratitude. L'idée est de tenir un carnet sur lequel on inscrit trois bonnes choses qui sont arrivées dans la journée et expliquer pourquoi cela nous a apporté du plaisir.
    Le 85ème anniversaire

    Les études montrent que vivre en accord avec ses valeurs et se fixer des objectifs de vie contribuent de manière substantielle à notre bonheur… à condition que cela corresponde à nos valeurs profondes, à ce qui est réellement important pour nous. Un bon exercice pour réfléchir à ses valeurs et ses objectifs est d'imaginer son 85ème anniversaire. Imaginez que tous vos proches sont réunis autour de vous pour prononcer quelques mots en votre honneur, pour décrire comment vous avez compté dans leur vie. Que voulez-vous avoir accompli ? Que voulez-vous que l'on dise de vous ? Quel impact voulez-vous laisser sur le monde, sur vos amis, sur votre famille ?
    Je fais preuve de générosité

    Une des meilleures façons d'être heureux soi-même, c'est de rendre les autres heureux ! Donner son sang, faire du bénévolat, aider la voisine à déménager…
    Je favorise les nouvelles rencontres

    Un nouvel ami, c'est un nouvel horizon, un nouveau soutien, un univers inédit.
    Je me détends en famille

    Dès le matin, cultiver la bonne humeur. S'efforcer de rire, de chanter ensemble, instaurer un “temps danse” où on se défoule tous en musique.
    Je me lance des nouveaux défis

    Les situations nouvelles provoquent des émotions puissantes. Nouveauté et challenge sont les éléments clefs du bonheur.
    Je soigne mes rapports avec autrui

    Réduire son agressivité rend la vie plus douce, à soi et aux autres…
    La posture

    Notre posture est souvent la représentation de nos humeurs, de nos motivations et de notre confiance. Il y a un vrai lien entre sa posture physique et son état d'esprit. Pousser quelqu'un à se tenir droit et à adopter une position de conquérant le poussera à prendre davantage d'initiatives. Se tenir debout face à un auditoire est la meilleure façon de se rendre actif et visible. De plus cela facilite la portée de sa voix, et permet d'être mieux compris.
    Je sors de mes habitudes

    Je change de place à table, je déplace les objets qui sont sur mon bureau, je fais mes courses dans un autre magasin.
    Le volontariat

    Tout le monde sait qu'aider les autres peut bénéficier à la société, mais il est prouvé scientifiquement que l'altruisme (“le souci désintéressé pour le bien-être des autres”) est associé à la santé, au bien-être et la longévité. Plus récemment, des études fascinantes impliquant des scans du cerveau ont montré que le don d'argent à des oeuvres de charité déclenche le même plaisir et les mêmes effets physiologiques dans le cerveau que la nourriture et le sexe.
    Le bonheur est contagieux : entourez-vous de visages heureux. (D. Glocheux)
    La gratitude

    Dans une étude scientifique comparant cinq stratégies différentes de la psychologie positive, la lettre de gratitude a un effet immédiat. Dans cette étude, les participants ont eu une semaine pour écrire, puis remettre une lettre de remerciement en personne à quelqu'un qui a été particulièrement bon pour eux, mais qui n'avait jamais été bien remercié.
    Grand classique des recherches en psychologie positive, les études sur les bienfaits de la gratitude n'ont de cesse de nous surprendre. Les gens qui éprouvent beaucoup de gratitude sont en moyenne plus heureux et dorment mieux (Wood, Joseph, Lloyd et Atkins, 2009). Ils ont plus d'espoir dans la vie, vivent plus fréquemment des émotions positives, sont plus empathiques, moins matérialistes et pardonnent plus facilement que les autres (McCullough, Emmons et Tsang, 2002).
    Voici un petit exercice développé par Robert Emmons de l'Université de Californie et Mike McCullough de l'Université de Miami qui montre comment l'habitude de tenir un journal de gratitude peut véritablement booster notre bonheur et même notre santé physique. En 2003, ces chercheurs ont réparti 192 étudiants en trois groupes :
    Les participants du premier groupe devaient noter dans un calepin, chaque semaine pendant trois mois, cinq choses pour lesquelles ils ressentaient de la gratitude dans leur vie : parents aimants, petit(e) ami(e), moment passé entre amis mais aussi des choses plus simples comme la chance de pouvoir profiter d'une belle journée ensoleillée ou de manger une délicieuse pizza.
    Les étudiants du deuxième groupe, eux, devaient simplement citer cinq événements au choix arrivés au cours de la semaine.
    Enfin, dans le troisième groupe, les participants devaient énumérer cinq choses qui les avaient irrités pendant la semaine.
    Les chercheurs ont mesuré différents indicateurs de bien-être avant, pendant et après l'intervention afin d'étudier l'impact de leur programme. Comparé aux autres groupes, celui des participants qui avaient du tenir un “journal de gratitude” rapportait, au terme de l'étude, des niveaux de bonheur en moyenne 25% plus élevés. De plus, la pratique de la gratitude avait également eu un effet sur leur santé. Ainsi les étudiants de ce groupe avaient souffert de moins de symptômes physiques (moins de maux de tête, de maux de gorge, de nausées, de problèmes de peau…) tout au long de l'étude. En outre, ils avaient passé en moyenne une heure de plus par semaine à faire du sport.
    Je savoure les petites choses du quotidien

    Écouter une chanson, bavarder avec des amis, aller au cinéma, manger une glace, rire, prendre un bain, se faire masser... Prendre conscience des petits bonheurs du quotidien vous aidera à en profiter davantage.
    Je dis merci

    Une à deux fois par semaine exprimez par oral ou par écrit votre gratitude à quelqu'un de votre entourage; les personnes “reconnaissantes” ressentent plus de bien-être, sont plus énergiques, plus optimistes, plus généreuses.
    Je fais un - vrai - compliment par jour à quelqu'un que j'apprécie

    Car savoir apprécier son entourage, c'est un élément du bonheur.